Bienvenue

  Texte écrit par Corinne Tong Chaï - Journaliste -

  Photo Guergana Damianova

 

 De son enfance à Dreux, elle se remémore les vacances d'été passées en Espagne, pays natal de son père où il grandit et fut mineur. Les ruines des villages de Orbo*, Vallejo de Orbo* marquent à jamais sa mémoire de même que les paysages montagneux de Olleros*. Ses grands–parents paternels sont nés et ont vécu dans ces hameaux de mineurs. L'avenir pictural de Evy D'Orbo en aura l'empreinte.

  Elle nourrit aussi sa peinture des perspectives et des constructions chères à son cœur d'élève de lycée en section mécanique industrielle et des lignes de chemin de fer où travaille sa grand-mère maternelle à Fermaincourt*.

  Étudiante en Arts, elle se découvre une passion pour des peintres qui lui ressemblent. Des artistes inclassables, hors norme et d’une grande virtuosité  : Soulages et ses outre-noirs, Hartung et ses taches ainsi que ces griffures, Turner et ses lumières, Zao Wou Ki et son lyrisme coloré chinois. Un peintre, un génie est à ses yeux LE maître incontesté: Léonard de Vinci et son sfumato.

  Dans les années 80, son travail se porte sur l’abstraction, puis elle évolue vers un figuratif, non pour entrer dans l’air du temps mais simplement pour prendre son temps. Elle abandonne progressivement la matière lisse chère à Hartung pour travailler une matière plus marquée, lui ressemblant davantage. Elle réchauffe ses couleurs, les superpose, joue avec une sensation proche de celle de la gravure pour parvenir à faire vibrer sa palette … et son œuvre.

  Dans ses toiles, la lumière est omniprésente. Et pourtant, elle vient de loin … elle vient d’Espagne avec le soleil à travers les volets mi clos, ou d’une porte entre-ouverte chez sa grand-mère à Fermaincourt* près de Dreux* en plein après midi d’une journée d’été accablée de chaleur. Elle est sensible à l’émotion suscitée par les premières lumières de la vie. Chacune de ses toiles lui ressemble.

  Sous ses pinceaux se dessinent depuis une dizaine d’années trois thèmes principaux. Des thèmes qui rythment son travail, ses pensées, sa personnalité.

 

« Résonnance d’enfance » : Sa mémoire ne se tarie pas avec le temps. Des souvenirs d’Espagne aux doigts de fée de sa grand-mère maternelle, qui maniait aussi bien l’aiguille d’une grande couturière que la barrière de la voie ferrée qu’elle gardait. Tout se retrouve dans ses toiles, c’est un voyage ferroviaire autant que des balades dans la campagne drouaise et dans les montagnes espagnoles.

 

« Voyages » : Accrochée à son carnet de croquis, elle a toujours un feutre fin à la main dans tous ses déplacements à travers la France ou ailleurs. Attraper des impressions, des émotions, des suggestions pour qu’elles rejaillissent ensuite sur ses toiles, une habitude prise à Turner. Son accompagnateur fétiche est son carnet Hemingway.

 

« Onirique » : Dire ce qui ne s’écrit pas toujours….ce pourrait être son leitmotiv. Des paysages, des personnages, des ambiances venus d’ailleurs, son imagination ne connaît pas de limite. Avec Evy D'Orbo, tout est possible, surtout l’impossible. La réalité ne connaît pas de limite puisqu’elle l’imagine au gré de ses envies. Evy aime cette phrase de Léonard de Vinci : " La peinture est poésie muette, la poésie est peinture aveugle".

  On ne reste pas spectateur de ses toiles. On s’en imprègne totalement, voire même à la façon de Mary Poppins on s’y projette, on y vit, on y entre par la grande porte puisque Evy nous offre une invitation dans son univers, une invitation à s'approprier l'oeuvre. D’ailleurs n’a-t-elle pas fait sienne cette phrase à propos du

« regardeur» empruntée à Soulages et la seconde à Zoa Wou Ki :

" Je fais de la peinture pour que celui qui la regarde - moi comme n’importe quel autre- afin qu'il puisse se trouver face à elle, seul avec lui même". "Les toiles sont les pages des journaux intimes des peintres."

  Se trouver face à une de ses œuvres, c’est partager un moment avec l’artiste.

Un moment rare et généreux. A son image.


* voir les index : Orbo et Fermaincourt-Dreux

 Pour Contacter l'Artiste

 mail : atelierdorbo@gmail.com

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player